BILLET 2: LES BIENFAITS DE LA FASCIATHÉRAPIE

La Fasciathérapie, créée par Danis Bois, fait partie de ces nombreuses pratiques thérapeutiques, médecines alternatives, philosophies, pratiques somatiques, qui participent véritablement à une écologie du Vivant. Nombreuses sont celles qui s’appuient sur la force d’équilibre et d’auto-guérison de l’humain, insistant sur l’importance de s’intéresser avant tout au déséquilibre pour mieux comprendre et créer les conditions de restauration de cette puissance d’auto-guérison.

La Fasciathérapie (et la somato-psychopédagogie) s’intéresse aux multiples réseaux de fascias omniprésents dans le corps. Il serait trop long d’expliquer ici le rôle de ce tissu conjonctif mais aujourd’hui nombreux sont les scientifiques qui l’ont identifié comme le lieu de la santé ou de la maladie. Ce fascia est, entre autres, porteur du lien intime, de la relation permanente, entre le corps et l’esprit.

Cette pratique s’appuie sur l’importance du rôle des fascias sur la santé. D’autre part, elle s’appuie également sur l’existence d’un mouvement interne, autonome, qui anime l’intégralité des structures du corps, qui est une force de croissance et de développement, de régulation et d’auto-guérison.

Le Mouvement Sensoriel (ou Gymnastique Sensorielle) émane de la Fasciathérapie et de la Somato-psychopédagogie. Cette pratique a été créée afin de permettre à chacun de nous une prise en charge autonome de notre santé, de notre développement et de notre bien-être. L’attention portée aux fascias et au Mouvement Interne guide et structure cette mise en mouvement.


A ce titre, le Mouvement Sensoriel est au carrefour entre le soin, l’éducation et l’expression gestuelle.

Notre écosystème est un trésor d’intelligence et d’équilibre. Il sait très bien, de lui-même, repérer, effacer, transformer les empreintes négatives – souvent des empreintes des expériences passées – des déséquilibres que l’humain a créé en lui comme dans son environnement, pour retrouver le chemin de la santé et du biorythme universel. Alors pourquoi s’en priver ? Pourquoi créer toutes sortes de chimies (dont l’action souvent à double face, semblant réparer ou plutôt masquer un problème pour en produire un autre ailleurs) pour palier à des dysfonctionnements qui n’ont aucune raison d’être si ce n’est justement…. Le déséquilibre – sous multiples formes – que nous imposons à nous-même et à notre planète !

Tout comme les soins de Fasciathérapie, cette pratique permet de restaurer l’équilibre entre nos grands systèmes, de prendre conscience du fonctionnement juste de notre biomécanique humaine et de l’état de notre « matière » (notamment en terme de tonicité, de tensions, d’immobilité, d’inconscience), de dissoudre les différents freins/blocages autant physiques que psychiques qui empêchent notre force vitale de circuler et de s’exprimer librement.


Contactez-nous : Sylvie Krikorian, pour l’Association Artémis, chut… écoute !


https://www.sylviekrikorian.com/


Featured Posts
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Recent Posts
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic